Projet Socios pour l'ASSE

Résumé Cul Rouge de ROUEN de soccerpopulaire.com

Après notre entretien avec les Socios Etoile Club Bastiais, nous continuons notre tour d’horizon des projets français, en prenant la direction de Rouen à la rencontre de la Fédération des Culs Rouges. Quel est le rôle de cette association qui regroupe les amoureux du Football Club de Rouen ? Comment est structurée cette association ? Quelle est son ambition et quelles sont leurs difficultés au quotidien ? Des éléments de réponse avec Christophe, secrétaire général de cette Fédération

Bonjour Christophe quel est le statut de votre club le FC Rouen ?

Notre club est une S.A.S

Qui êtes-vous dans l’organigramme de l’association des « Culs Rouges » ?

J’ai rejoint l’équipe des administrateurs de la Fédération des « Culs Rouges » en 2018 à l’époque du crowdfunding. Je suis devenu le secrétaire en 2020. Expliquez-nous-en quelques mots le concept des Culs Rouges de Rouen ? La Fédération des Culs Rouges est une association créée en 2013. Elle a vu le jour quand la SASP du F.C Rouen a été liquidée, entraînant le club en DH à l’été 2013. Puis en 2015, le F.C Rouen s’est vu imposer un projet de rapprochement avec l’US Quevilly, un voisin qui s’est surtout distingué lors des coupes de France 2010 et 2012. Les élus de la métropole voulaient mettre les subventions principalement dans ce club. Pour nous, cette fusion était une vraie catastrophe. Mais le F.C Rouen vivait son troisième dépôt de bilan en vingt ans. Nos politiques locaux pensaient qu’une fusion pouvait être la solution pour construire enfin un grand club à Rouen et sa métropole

Seulement, le football n’est pas qu’une histoire politique…

Oui, c’était très mal connaitre le football à Rouen. Le F.C Rouen, c’est 120 ans d’histoire, un leadership, une ferveur populaire et une passion qui dépasse le tissu local. L’objectif majeur de la Fédération des Culs Rouges a été de défendre l’existence du F.C Rouen au regard de son histoire, et de s’opposer à tout rapprochement visant à faire disparaître notre club historique. C’est à cette date que les actions de l’Association se sont multipliées. Nous avons travaillé par exemple sur les 120 ans du club en organisant un match de gala avec d’anciens joueurs et des personnalités. Nous avons aussi, en collaboration avec Paris-Normandie, édité un magnifique livre illustrant toute l’histoire du club à l’occasion de cet anniversaire. La Fédération des Culs Rouges a également mené des actions visant à récolter des fonds pour les équipes de jeunes ou plus récemment pour les soignants de la fondation Charles Nicolle. La Fédé regroupe tous les amoureux du club quelque soit leur histoire avec le club, leur génération, leur lien avec le club, leur proximité. Un « cul rouge » est un supporter qui a usé son fond de pantalon sur les sièges rouges du Stade Diochon.

120 ans d’histoire – Source F.C Rouen

Il y a donc un vrai engouement populaire pour le F.C Rouen en comparaison de l’U.S.Q.R.M ?

Il n’y pas photo entre les deux clubs malgré le fait que Quevilly monte en Ligue 2. Notre ferveur est incomparable. Nous faisions parfois entre 1500 et 2000 spectateurs pour un match de DH, alors que Q.R.M peine à atteindre les 500 spectateurs dans le même stade. Quevilly rassemble des spectateurs et non des supporters. Il n’y a peu d’identité dans le Q.R.M. Il s’agit vraiment d’un club politique et il ne faut pas connaître le football pour avoir souhaité cette fusion. Mais à l’époque, Q.R.M avait l’appui des politiques et aussi une crédibilité. Monsieur Mallet, le président de Q.R.M qui siège au COMEX de la fédération française de football a été perçu par les politiques locaux comme quelqu’un de compétent très bon gestionnaire Heureusement, l’association F.C Rouen a voté et s’est totalement désolidarisée de ce projet de fusion, et le F.C Rouen a pu retrouver son autonomie. Un « cul rouge » est un supporter qui a usé son fond de pantalon sur les sièges rouges du Stade Diochon.

Qui sont les membres fondateurs des culs rouges et quels sont les objectifs ?

Sous la houlette de Matthieu Gudefin, accompagné de 17 fidèles, l’association voyait le jour avec trois objectifs majeurs : • Défendre l’existence du club, ses composantes historiques à savoir son nom, ses couleurs, son stade ; • Participer à la gouvernance du club ; • Reconstituer les archives du club. Bon nombre d’anciens joueurs sont devenus membres d’honneur de la Fédération des Culs Rouges. Ils ont toujours témoigné leur fidélité et leur amour de nos couleurs quelque soient les générations. Vous êtes actionnaires à hauteur de 7% au capital du F.C Rouen depuis 2019. Pouvez-vous nous présenter les différentes étapes qui vous ont permis d’obtenir ce pourcentage au capital du club ? En 2017, lorsque les membres de l’Association F.C Rouen, titulaire du numéro d’affiliation, se sont prononcés pour un retrait du rapprochement avec l’US Q.R.M, le F.C. Rouen a repris son destin en toute autonomie sous l’égide de M Fabrice Tardy, son Président. La Fédération des Culs Rouges a émis l’idée de devenir actionnaire afin d’accompagner M. Tardy dans la renaissance du F.C Rouen. Il nous a ouvert la possibilité d’entrer au capital mais en tant qu’Association, nous ne disposions pas de fonds propres. En revanche, nous possédions une certaine légitimité auprès de tous les supporters du club et nous avons mis en place une opération de crowdfunding, qui nous a permis de rassembler 40 000 € par l’intermédiaire de plus de 400 donateurs.

Avez-vous des entreprises qui vous suivent dans ce projet ?

Effectivement, et cela nous conforte dans notre projet. Nous avons reçu de multiples soutiens et intentions financières, et ce, avant même d’avoir finalisé notre copie. C’est dire combien le F.C Rouen suscite des passions et combien la Fédération des Culs Rouges est un acteur majeur vers une transition d’un modèle de gestion du club plus saine. Les entreprises partenaires où vos adhérents ont-ils « droit » à une défiscalisation de leurs cotisations ou de leurs dons ? Oui effectivement, les financeurs, personnes morales, pourront bénéficier de la défiscalisation dans le cadre du mécénat.. Vous êtes assistés par le cabinet d’avocats Poulmaire. Comment ce cabinet vous aide-t-il concrètement ? Et sur quel dossier spécifique ? Lorsqu’il a pris connaissance qu’un projet Socios pouvait voir le jour à Rouen, M. Poulmaire a pris contact avec nous afin de nous proposer ses services. C’est quelqu’un qui a une forte croyance dans ce système de gérance des clubs et nous aide par convictions personnelles. Il nous accompagne avant tout pour défendre nos droits au sein de la SAS F.C Rouen afin que nous puissions faire entendre le bien fondé de notre projet. Il a la fois un rôle de cadrage mais aussi de facilitateur. Son expérience du haut niveau sportif nous permet d’affiner notre action. L’objectif prioritaire est bien de renouer le contact avec la direction actuelle.**

Il y a eu beaucoup de très grands joueurs qui sont passés par Rouen. Sont-ils à vos côtés ? Vous aident-t-ils dans la réalisation de ce projet ?

Notre Association regroupe tous les amoureux du F.C Rouen. Elle possède en son sein des joueurs actuels passés par le club ou d’anciens joueurs ayant été marqués par leur passage au F.C Rouen (Damien Da Silva, Jean-Pierre Orts, Nicolas Rabuel, Fred Dembi, Christophe Cottet, Abdel Bourebbou pour ne citer qu’eux car la liste est longue). Sans oublier, les hommes de média comme Philippe Doucet. Ils ne sont pas actifs en soi, mais nous n’hésitons pas à leur demander des conseils et à les inviter à certains évènements. Notre Association regroupe tous les amoureux du F.C Rouen, des joueurs ayant été marqués par leur passage au club comme Damien Da Silva, Jean-Pierre Orts, Nicolas Rabuel, Fred Dembi, Christophe Cottet, Abdel Bourebbou pour ne citer qu’eux…sans oublier, les hommes de média comme Philippe Doucet

Quels sont vos rapports avec les élus locaux ?

Ils sont très bons. Notre nouveau maire Nicolas Mayer-Rossignol et son adjointe aux Sports Sarah Vauzelle ont toujours fait preuve d’écoute à notre égard. Ils apprécient notre projet car il est fédérateur et non clivant. Il englobe tous les aspects du football : l’élite, le féminin, la formation des jeunes, le partenariat avec les petits clubs locaux, le volet social. Notre maire est très impliqué et a bien compris les erreurs du maire précèdent qui a voulu imposer la fusion avec Q.R.M et les effets dévastateurs associés. Il a très bien compris que là ferveur populaire était du côté du F.C Rouen et que pour reprendre ses propres mots, « le F.C Rouen a été humilié ». Cela nous donne une responsabilité supplémentaire pour monter un projet structuré. Il souhaite comme nous, et c’est tout à son honneur, que le club prenne la direction d’un club fédérateur et non clivant. Nous leur avons présenté un projet très collectif, qui intégrera bien évidemment l’équipe première mais aussi la formation, le foot féminin et si possible une section handicapée et bien évidemment la mairie est très à l’écoute de notre projet. Pensez- vous possible qu’une forme de Socio à la française puisse voir le jour ? Selon moi, c’est impératif. Le modèle socios espagnol n’est pas compatible avec notre culture française. Il faudra donc inventer notre propre modèle français adapté à la culture du supporter de football de l’Hexagone.

Quels avantages vos socios et les entreprises obtiennent-ils en contrepartie de leurs adhésions ?

Le principe est 1 Homme = 1 Voix. Par conséquent, la principale contrepartie est d’avoir un droit de vote dans les décisions majeures comme l’élection/la réélection du Président par exemple. Deux entités existeront : l’entité Cul Rouge Entreprise et l’entité Cul Rouge Supporter. En termes d’avantages, on peut aussi citer le prix sur les abonnements, une priorité sur les matchs de coupe de France, les prix des loges, des réductions sur la boutique du club et chez bon nombre de nos partenaires, etc… Outre bien sur le fait de détenir une petite part du club se son cœur

Merci encore à notre partenaire http://soccerpopulaire.com/

Retrouvez l'entretien complet ici :

http://soccerpopulaire.com/2021/05/16/entretien-avec-les-socios-de-rouen/